Recit : au pied

Lui et moi aimions s ‘echanger de longs et tendres mots langoureux , j’aimais le torturer par les mots mais mon plasir est de le « torturer » en reel .

Chacune de nos rencontres etaient faites sur le même principe : lui encage , cela m’ emoustillait de le voir à l etroit …

Il est à , à quatres pattes , à mes pieds , dans une lumiere tamisee.

Il avance tel un felin dans la penombre dans mon entrejambe pour venir laper mon bouton du plaisir .

Je me laissait aller ces coups de langue si tendre .Je le guidait grâce à ma cravache .

Sa langue explorait mes pieds , mon bouton d ‘ or d’ une maniere dont seul lui en avait le secret.

il s’était transforme en objet de plaisir. Il n’avait plus qu’à se donner, caresser, embrasser. Il n’avait qu’à baisser la tête, et avec ses lèvres, avec sa langue parcourir mon corps .

Il s ‘ attardait sur mes seins, me déposer un baiser doux, très doux, et même encore plus doux … Puis avec le bout de sa langue, il la chatouillait. Je me tortillais et il ne s’arrêtait que quand je le demandais.

Il continuait alors, son visage descendait le long de mon ventre, sur mon nombril, il descendait encore un peu.

Il terminait alors levisage entre mes cuisses je prenais beaucoup de plaisir, il savait m’ en donner avec la langue.

Apres cette exploration cunnilingus , je choisis la taille du gode ceinture qui ira explorer son petit posterieur bien rond et bien rougi par ces quelques coup de cravache recus lors de mes soubressauts de plaisir .

je l enfila , je lui fis signe d ‘ avancer pour qu ‘ il le fellatre pour bien le lubirifer

Puis je le penetra avec douceur , il le recevait avec un plaisir non dissimulé.

Je me retirais, m’ enfonçais, recommençait. . Il bandait ferme dans sa cage .

La frustration montait mais à la il prenait son pied

Il tremblait, IL se tordait de plaisir.

Je lui caressait alors le dos en commençant par les épaules pour s’arrêter au niveau des fesses. Juste entre les fesses pour être précis.

Il râlait de plaisir, il gémissait, respirait fort. Il tremblait et c’était presque saisi de convulsions. Je m’ ‘en amusait, elle avait compris.

Il serrait les dents, il contractait tous ses muscles il aurait voulu que ça se calme, il aurait voulu qu’elle se retire.

Il gémissait puis il implorait, elle continuait. Il n’en pouvait plus, elle le poussait jusqu’au delà de ses limites, enfin jusqu’au delà des limites qu’il connaissait. Ses muscles se détendaient par moment, il manquait d’air, son cœur battait fort, plus fort que jamais.

C’était à la fois un intense plaisir, un orgasme qui durait. Tout son corps tremblait. Mais c’était aussi presque insupportable, c’était trop. Il implorait, il m’ implorait d’arrêter mais il me laissait faire, il ne faisait pas un geste pour tout arrêter. Il n’avait jamais été aussi passif.

Apres ce godage , je me retira de son posterieur , lui ordonna de venir batpiser mes pieds de son abondance

il enleva sa cage , je lui caressa son phallus avec mes pieds

Il poussa un rale de soulagement , mes pieds furent inonder de sa belle abondance

Auteur : L_univers_de_miss_pulpy

Bonjour /Bonsoir je vous souhaite la bienvenue dans l univers de Miss pulpy un monde de volupté , de sex toy de lingerie d exhibition une bloggeuse qui aime écrire , une libertine qui assume ses pensées sa sexualité Je vous souhaite un agréable un voyage ps pas de rencontre pas de dick pick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :