interlude libertin

A lepoque de mes batifolages libertins ,

souvent je me demandais comment me voyaient mes amants :

me voyaient ils comme une pute ? une maitresse ? ou que sais Je?

un corps à disposition qu ils pouvaient abuser à leur guise

Et eux se demandaient ils si je les voyaient comme une simple queue à vider ?

A cette question , je repondrais que non , javais trop de respect peut etre trop .

Je les voyaient comme des hommes en quete de plaisir charnels en mal de tendresse

Pour certains ,je les ai eu dans la peau , un peu comme une drogue mais à l inverse eux rien du tout

Leur reponse : je suis libertin je tiens a ma liberte ( ah le libertinage a bon dos )

Pour eux : je me suis donnee , exprimee .

Mes soupirs , mes gemissements se sont entremeles aux leurs

Mon coeur a eu des debut de sentiment qui ne furent pas reciproque

Et pourtant cela se termine a chaque fois pareil :

Tu t’es levé,

Tu t’es habillé,

Tu m’as laissée avec tes emotions impregnees sur mon corps .

Aujourdhui tout cela est lointain je ne regrette pas ce temps ….

Mais la libertine a laisse sa place a une femme qui n appartient a un seul homme ……………….

journal _intime : baisons caches

Le temps que je fus libertine , peu de personne savait que je fesais virevolter mon corps en club libertin ; peu connaissent ma sexualite hors norme pour éviter les regards éberlués, les questions oscillant entre le jugement et la curiosité malsaine.

Je ne veux pas avoir à me justifier. 

nous sommes dans une societe ou il faut tout catégoriser, Je me vois deja dans le genre de categorie que l’on pourrait me classer, si on savait ma sexualite hors norme …..

Apres , avoir une sexualite hors norme a quelques contraintes , jai du faire preuve de quelques mensonges :

-quand jallais en club libertin , je disais que j allais en boite de nuit …..

-quand j allais a une soiree prive , je vais prendre l apero j ai des amis

Et je ne parle pas des trésors d’ingéniosité qu’il faut déployer pour sortir en tenue décente en apparence,

Jaurais aime pouvoir parler de mes experiences , de leur impact sur ce que je suis aujourd hui autour de moi

Raconter sans honte , sans avoir peur du jugement ..La societe actuelle n est pas assez ouverte pour entendre les histoires sur la sexualite hors norme .

Le libertinage a fait partie de mon ADN , cela est la liberte du corps et de l esprit

Cela m ‘ a enrichit , m a fait vibrer pendant des annees .Parfois , cela m a effraye aussi …

Mes histoires libertines m ont emmene aussi sur mon choix professionnelle : je suis devenue masseuse tantrika

Mais apres , je ne veux pas rentrer dans un debat du pourquoi ? comment ? avec qui ? c’est pas vrai ?!

Pour qu’au final la conclusion que ce sont des histoires de cul – au mieux – ou que je suis un catin

Au debut de mon experience libertine ( chose que je regrette ) j ai pu participe à un tounrage x ( si on peut appeler cela un tournage X ) j appele plutot cela de l etalage de chair car il n y a vait aucun respect de moi meme

j ai surtout voulu faire plasir à l homme avec qui j etais en couple

J ai vu L’occasion de voir l’envers du décor (changer de point de vue est toujours instructif) et d’aborder le sexe sous un angle artistique du moins je le pensais

Là, cetait plus du porno glauque que du porno chic

bref une experience que je ne renouvellerais pas …..

Pour les curieux

voici les liens :

https://fr.xhamster.com/videos/dorothee-casting-mstx-4563115

https://fr.xhamster.com/videos/dorothee-trio-mstx-4564060

Apres je sais que je ne me cache pas , je ne suis pas anonyme sur mes photos donc je suis exposee au risque d’être reconnue (et jugée) par mon entourage au sens large, appartenant à toutes les sphères de ma vie (familiale, amicale, professionnelle).

comme on dit , qui vivra verra

l intimite de miss pulpy : kesako etre libertine

Il y a peu on ma demande si des filles comme moi , il en y a beaucoup

comprenez des filles libertines …..

La conversation fait suite à des paroles derivant sur l epanouissement de la femme apres une grosssese …

A la personne à qui cela fut revelee , il est bien entendu que c ‘ est une personne avec un esprit ouvert . Cela va de soit …..

Pour rebondir sur ces paroles , elle voulait dire par là que nous étions similaires car autant à l’aise sexuellement l’une que l’autre. Elle avait raison, pour partie.

Mais pourtant , liberee ne veut pas dire libertine , et oui cette personne ne pourrait pas embrasser un inconnu ou aller plus loin sans apprecier un minimum son partenaire .

Je finis par m ‘ interooger par la vrai definition d etre libertine suite à cette confidence .

Chacun a sa defintion d etre libertin , chacun a ses regles ……..

elle me dit aussi que par le libertinage je suis  » aimee  » de maniere ephemere mais il faut que je fasse attention à ne pas en souffrir

Surement qu elle na pas tort

Le libertinage m ‘a apporte de jolis histoires d amour ephemeres , je l accorde .je fus l amante d un soir ( pour certains de plusieurs ) mais rien de construit

de jolis jeux entre adultes consentants

Le libertinage m a permis d explorer mon intimite charnelle et relationnelle , de savoir ce que je ne voulais pas et ce que je voulais .

Apprendre à explorer l autre , à faire confiance à mes partenaires de jeux

A travers le libertinage ( le mien ) , j ai trouve ma liberte de penser , de me projeter dans une nouvelle sexualite et m epanouir dedans tout cela sans jugements

Je me sens libertine , cest par rapport à ma sexualite non formatee , etre dans un monde secret ou de nombreux codes sont regies mais surtout les accepter

Meme si aujourdhui jen suis reculee de ce monde

l intimite de miss pulpy : ma vie sentimentale …

Souvent à me dire : celibatire tu l es ?

 Souvent on me dit : mais tu vas trouver, c’est que tu n’as pas rencontré le bon ou une femme comme j en reve … bla-bla-bla et encore je vous ne dis pas les choses les plus salaces que j ai pu entendre

Alors vous etes bien mignon avec vos phrases sortis de vos calecons Euh vous m me faites gentiment rire

Et alors le fameux, tu verras c’est quand tu ne cherches pas, que ça va te tomber dessus. Euh bah là encore c’est gentil hein, mais je le sais, c’est pas le souci.

Le souci est que je suis depuis bientôt 8 ans sur la Bretagne et qu’ai-je construit dans ma vie ?

En dehors de ma cohabitation avec mon chien et mon goût de la photo en autre Ah si, ma capacité de rebond et de ne pas baisser les bras trop rapidement, enfin moins vite qu’à mes débuts en Bretagne

,Bon je bilante mes relations amoureuses : elles ont ETE TOUTES FOIREUSES , la seule chose positive : mes enfants

Je vous garantis que ça forge le caractère et permet de savoir ce qu’on ne veut pas, et ce qu’on aimerait, cela nous permet également d’affiner le type de mec sur lequel on craque, le type de mec qu’on aimerait avoir en compagnon de vie. Je ne suis pas une célibataire désespérée, je n’ai pas besoin de mec pour mener ma vie, remonter la pente, affronter les petites difficultés laissées sur ma route, prendre des décisions et m’éclater.

Je suis fière (et épuisée) de la vie que je mène depuis quelques années maintenant, mais parfois, le soir, j’aimerais trouver un sourire pour m’accueillir (j’ai actuellement des aboiements ), une oreille pour m’écouter (j’ai celles du chien ) ou une épaule pour pleurer et échanger (j’ai le chien mais elle n’est pas très compréhensible dans ses réponses).

Il y a pire que moi hein, il y a celles et ceux qui restent en couple par habitude, dépit, ou parce que c’est mieux comme ça et qui ne sont donc pas heureux, il y a celles et ceux qui restent avec des connards ou pétasses parce qu’ils/elles n’ont tellement pas confiance en eux qu’ils pensent ne pas mériter mieux.

Je préfère être seule, bien dans mes pompes et avancer que d’être malheureuse par confort et parce que ça fait mieux devant les autres et la société. Ces dernières semaines sont compliquées professionnellement et heureusement que les copines et la famille sont là mais parfois ce n’est pas suffisant. Oh je me débrouille, je m’en sors car je sais de quoi je suis capable mais je suis épuisée de tout mener de front seule.

Je ne dis pas que ça serait plus facile si j’avais un mec, mais ça serait différent. Pourquoi je tombe amoureuse du mec pas libre ? Pourquoi est-ce que j’ai pensé avoir une mini chance de l’avoir dans ma vie et de vivre enfin un truc sympa en adéquation avec un mec qui me comprenait ? Pourquoi suis-je aussi sensible ? Je m’attache vite aux gens c’est un fait, j’aime les gens (mais pas trop non plus, hein faut pas abusez )

Je m’attache et suis constamment déçue, le meilleur est quand on remet sur mes épaules tout l’échec du « couple », c’est tellement plus simple remarquez que de se remettre en question.

Je suis toujours déçue car, pour je ne sais quelle raison, j’ose croire à ce qu’on me dit, j’ose croire que les paroles qui sortent de la bouche de l’autre sont sincères et que l’autre a ce moment là, y croit et a envie. Mais si je ne croyais jamais les dires de l’autre, ça serait pas mieux, alors malgré les échecs, je donne toujours sa chance à l’autre et je crois et ne cherche pas le gris et le doute partout !

Si ce mec ne m’écrit plus, pourquoi croire que c’est à cause d’une autre fille (comment pensent les copines), pourquoi juste ne pas accepter que c’est la décision du mec de ne me plus me parler et que la vie ne facilite pas les choses. C’est sûr que s’écrire régulièrement quand on est à l’autre bout du monde, après avoir passé quelques jours merveilleux c’était un peu ambitieux mais pourtant, ce fut le cas quelques mois et puis, plus rien. Comme ça d’un coup. C’était fini. Même une relation amicale je n’ai pas réussi à la maintenir, est ce que j’en vaux pas la peine ? Est ce que je ne vaux pas le coup d’envoyer un message pour juste prendre des nouvelles de l’autre bout du monde ?

Effectivement dans toutes relations, il faut être 2, mais pourquoi suis je toujours la seule ? Pourquoi quand j’essaie vraiment, on m’en fait le reproche ? Depuis quelques années, je sais quand je ne dois plus me remettre en question inutilement, mais parfois c’est plus fort que moi, je le fais quand même. À un degré moindre, certes, mais je le fais malgré tout. Le célibat c’est génial pour la liberté que ça procure mais cette liberté peut aussi exister dans le couple.

Mais quand vous arrivez à bientôt 38 ans, vous aimeriez bien trouver cette chaise confortable pour vous y étaler un moment et ne pas vous en relevez sans une bonne raison !

Eh oui comme dirait une amie je ne suis pas tres douee pour que les planètes s’alignent, pour que la queue trouve le chemin de mes fesses

bref je suis celibataire meme si mon nesprit est a lui …..

l intimite de miss pulpy : etre libertine

Au moment où j’écris ces lignes, je me trouve, du moins je pense, à un tournant de ma vie

Dans les “libertins” que j’ ai pu côtoye , je retire les hommes dont les femmes ignorent qu’ils sont libertins. Ce sont des mecs qui trompent leur femme, c’est aussi simple que ça. utiliser le mot libertin pour se dédouaner d’être infidèle est un peu trop facile. 

Le libertinage tel que je le conçois, est basé sur une transparence au niveau du couple, une communication importante, le respect et l’acceptation des envies de chacun. 

Aujourdhui , je ne suis plus dans cet univers qui m’ a colle à la peau depuis plus de 10 ans , comme diraient : j ai pris ma retraite

Ma vie a connu beaucoup de deboires , je ressens le besoin de reposer mon corps dans les bras d ‘ un seul homme .

Ma vision du libertinage a beaucoup évolué au fil du temps que j ai pu le pratiquer de part les expériences qu’on me partage, soit par les miennes.

 

Il n en reste pas moins vrai que Chaque couple ou personne a sa propre vision du libertinage, avec ses propres limites, qu’elles soient personnelles ou de couples. 

Lors de ma pratique du libertinage , j’ ai rencontre des personnes fabuleuses avec lesquelles j ai garde de jolis contacts

Le libertinage m ‘ aura permis d ‘ aimer ce corps avec lequel je fus fâche pendant des annees , de me trouver joli( du moins essayer car ce nest pas toujours facile car moi et le miroir nous ne sommes pas raccord )

Je ne serais pas contre d aller buller au sauna ou tremousser en club libertin mais de la relancer la machine libertine : je dis non

Aujourdhui , je me revendique libertine , je n echange plus je ne rencontre mais

au fond de moi la libertine est la , je suis libre de mes pensées de ma sexualité d assumer le corps que j’ai qui a donne la vie deux fois…


Je suis libertine de ma vie de mes choix…

Recit : au pied

Lui et moi aimions s ‘echanger de longs et tendres mots langoureux , j’aimais le torturer par les mots mais mon plasir est de le « torturer » en reel .

Chacune de nos rencontres etaient faites sur le même principe : lui encage , cela m’ emoustillait de le voir à l etroit …

Il est à , à quatres pattes , à mes pieds , dans une lumiere tamisee.

Il avance tel un felin dans la penombre dans mon entrejambe pour venir laper mon bouton du plaisir .

Je me laissait aller ces coups de langue si tendre .Je le guidait grâce à ma cravache .

Sa langue explorait mes pieds , mon bouton d ‘ or d’ une maniere dont seul lui en avait le secret.

il s’était transforme en objet de plaisir. Il n’avait plus qu’à se donner, caresser, embrasser. Il n’avait qu’à baisser la tête, et avec ses lèvres, avec sa langue parcourir mon corps .

Il s ‘ attardait sur mes seins, me déposer un baiser doux, très doux, et même encore plus doux … Puis avec le bout de sa langue, il la chatouillait. Je me tortillais et il ne s’arrêtait que quand je le demandais.

Il continuait alors, son visage descendait le long de mon ventre, sur mon nombril, il descendait encore un peu.

Il terminait alors levisage entre mes cuisses je prenais beaucoup de plaisir, il savait m’ en donner avec la langue.

Apres cette exploration cunnilingus , je choisis la taille du gode ceinture qui ira explorer son petit posterieur bien rond et bien rougi par ces quelques coup de cravache recus lors de mes soubressauts de plaisir .

je l enfila , je lui fis signe d ‘ avancer pour qu ‘ il le fellatre pour bien le lubirifer

Puis je le penetra avec douceur , il le recevait avec un plaisir non dissimulé.

Je me retirais, m’ enfonçais, recommençait. . Il bandait ferme dans sa cage .

La frustration montait mais à la il prenait son pied

Il tremblait, IL se tordait de plaisir.

Je lui caressait alors le dos en commençant par les épaules pour s’arrêter au niveau des fesses. Juste entre les fesses pour être précis.

Il râlait de plaisir, il gémissait, respirait fort. Il tremblait et c’était presque saisi de convulsions. Je m’ ‘en amusait, elle avait compris.

Il serrait les dents, il contractait tous ses muscles il aurait voulu que ça se calme, il aurait voulu qu’elle se retire.

Il gémissait puis il implorait, elle continuait. Il n’en pouvait plus, elle le poussait jusqu’au delà de ses limites, enfin jusqu’au delà des limites qu’il connaissait. Ses muscles se détendaient par moment, il manquait d’air, son cœur battait fort, plus fort que jamais.

C’était à la fois un intense plaisir, un orgasme qui durait. Tout son corps tremblait. Mais c’était aussi presque insupportable, c’était trop. Il implorait, il m’ implorait d’arrêter mais il me laissait faire, il ne faisait pas un geste pour tout arrêter. Il n’avait jamais été aussi passif.

Apres ce godage , je me retira de son posterieur , lui ordonna de venir batpiser mes pieds de son abondance

il enleva sa cage , je lui caressa son phallus avec mes pieds

Il poussa un rale de soulagement , mes pieds furent inonder de sa belle abondance

recit : voyage _ en_ train

Ce texte ne fut pas le gagnant de ce concours chez lady Annia ..l essentiel est de participer ……

Il y’a des voyages en trains qui sont inoubliables . Celui ci, Paul s ‘ en souviendra longtemps très longtemps car il vit avec son coup de foudre ferroviaire.

Le train était à quai , Paul monta dans le train quand il croisa le regard de ce beau brun aux yeux verts. La chance sourit à Paul car ce bel inconnu montait dans le même wagon que lui.

Les deux hommes se mirent à chercher leur siège. Paul trouva sa place rapidement et Le siège devant lui était libre. Il revit son inconnu. Il jeta sa valise sur le rack, et puis il s ‘ installa en face de lui .

C’était vraiment un bel homme , Une bombe atomique qui irradiait des hormones masculines de partout.Paul avait du mal à lui donner un âge. Il était grand, brun, les cheveux rasés avec une jolie barbe .Il portait un jean noir avec une chemise assortie, ouverte de trois boutons . Il avait une classe folle,son look viking lui allait parfaitement . Il avait rabattu ses lunettes de soleil sur ses cheveux noirs , cela accentuait son cote sexy à la perfection .

Quand ce bel inconnu s’est assis devant Paul, il l’a regardé brièvement, et là, Paul fondait littéralement sur son siège. Ses yeux verts lui faisaient valdinguer le cœur. Quand le train a démarré, Il a sorti son ordinateur , il se mit à pianoter sur ce clavier .

Paul aurait voulu être ce clavier , sentir ces doigts le caresser. Paul n’était pas d’une nature impressionnable, mais là, il était tétanisé. il réalisait qu’ il n’avais jamais vu un homme dégager autant de choses , et le mettre dans un un tel état au point de lui donner des idées coquines . Paul se demanda quel travail pouvait faire son bel inconnu pour être aussi concentré sur son clavier? Avec son charisme, Paul l’imaginait bien haranguer une foule d’ hommes cravatés. Paul détaillait sa physionomie .

Le premier truc que Paul regarda: ce sont ses mains. Aucune alliance , Paul fut soulagé que son bellâtre était célibataire du moins pas marié mais une autre question le chiffonnait: Aimait-il les hommes? Paul brancha ses écouteurs de son iPod , celui -ci lui crachaient du punk californien dans les tympans. Ses yeux s’attardaient sur ses épaules larges, ses bras musclés de son bellâtre . Il n’était pas menu comme ces hommes qui font penser à des brindilles et qu’on a peur de briser rien qu’ en soufflant dessus. Non, lui, c’était un arbre, solide et majestueux. Un arbre dans le genre de ceux que je voyais défiler par la fenêtre : un peuplier, au tronc bien droit, fermement planté dans le sol, et qui s’épanouissait en branches feuillues sur la moitié de sa longueur. I

l avait un beau torse de ce que pouvait entrevoir Paul . . Paul se mit à s ‘ imaginer que cet inconnu portait comme la lingerie dans son pantalon ; Cela lui donna quelques sueurs. Paul se fit violence pour ne pas imaginer un phallus bien proportionne plaqué sur son caleçon. Cela donnait soif à Paul . Il sortit la bouteille de coca qu’ il avait coincé dans sa poche de jean puis bu un coup . Soudain, Paul sentit une pression contre son pied. Surpris par ce geste et pensant à un mouvement malencontreux Paul ne répondit pas , Le geste se répéta alors Paul se risqua à répondre .

L »inconnu se leva et profita du siège vide pour s ‘ asseoir à côté de Paul.

Le bellâtre se présenta:

-Cédric ,enchanté et vous.

-Paul .

Cédric lui dit: -Je vous vois me regarder depuis tout l’heure , à vrai dire vous ne me laissez pas indifférent.

Paul se sentit mal à l ‘ aise face à cette confidence ,ne savait plus trop où se mettre . Cédric prit la main de Paul , lui mit la main dans son entrejambe.

Il put constater une jolie bosse dans le pantalon de son beau viking.

Cédric dit à Paul:

-En vous regardant , des idées les plus charnelles me traversent l ‘esprit .

Paul rétorqua:

– Quand vous tapiez sur ce clavier , je vous imaginais en train de caresser chaque centimètre de mon corps.

Face ces confidences torrides , Cédric se leva et dit à Paul de le rejoindre dans 5 minutes dans les toilettes du train .

Les deux hommes se retrouvèrent dans les toilettes du train , un lieu étroit qui invita aux rapprochements.Ils s ‘ échangèrent un baiser langoureux , commencèrent à se caresser mutuellement. Ils rouvrirent les yeux pour savourer leur complicité…

Les vaches qui broutaient dans le pré qu’ ils traversaient ne bougeaient pas d’un poil. Les nuages avaient interrompu leur course. Le temps semblait s’être arrêté comme par magie. Paul fut impressionne par ce sourire rayonnant que Cédric lui adressait en le masturbant.

Les premiers attouchements passés, les pulsions masculines reprenaient le dessus. Les caresses de Paul fouettait le désir de Cédric de le posséder. Cédric passait De bel ange a un beau démon. Il baissa le pantalon et empoigna ses fesses pour l’attirer plus près de lui. Une pression sur ses reins le plaqua contre sa braguette. Son érection battait contre le fessier de Paul .

Pendant que Paul se faisait sodomiser , son phallus palpitait à grands coups. Il se caressait en même temps . Paul savourait le calibre et la fermeté en s ’empalant de son mieux sur celui ci , Les frictions allumèrent un incendie en eux . Les vannes du plaisir lâchèrent…le désir était la … Les ongles de son viking enfoncés dans ses fesses, les mouvements de bassin énergiques lui firent voir des étoiles.

Paul sentait les va-et-vient du pénis avec une acuité décuplée. Ses parois internes chauffaient . Son viking ne se contrôlait plus. Tout en le sodomisant, le viking martelait ce postérieur qui lui était offert .

l’ orgasme arrivait par rafales, Paul tressaillait et se contorsionnait sous la déferlante de spasmes, et Cédric aussi, il jouissait… Après cet orgasme intense ,leurs langues s’enlacèrent …

La voix off du train annonçait l’ approche du terminus , il fallait sortir des toilettes . Les deux hommes sortirent l’ un après l ‘ autre de ce coin qui avait reçu leurs ébats si intenses. Chacun avait regagné sa place et rassemblait ses affaires .Le train entrait en gare , nos deux amants descendirent sur le quai. Cédric donna son numéro de téléphone à Paul .Chacun prit son chemin .

Au bout de 10 minutes , Paul envoya un message a Cédric :

-Toi et moi ça ne peut s arrêter sur une baise de train , j’ai encore quelques idées bien coquines qui me viennent a l esprit .Veux tu me rejoindre chez moi ce soir pour qu ‘ on discute ?

Cédric répondit : -Avec grand plaisir, à ce soir …..

Les deux amants du soir sont devenus amants pour toujours .

dompteuse de lippes

smart

Cher dompteur de conques,

Ce soir , tu as face à toi une dompteuse de lippes .

Tu as eu devant toi des conques ardents de désir , elle des lippes a déchiffrer avant de les embrasser ardemment .

Ces conques aux alcôves humides dû à ce désir que ta bouche leur apporte par ce cunnilingus si précieux.

Ces lippes désireuses de recevoir un baiser ou bien d’ autres désirs interdits .

Ces conques que tu as pénétré grâce à ton fouet phallus pour calmer ce feu incendiaire qui régnait dans cette coquille.

Ces lippes qui ont connu tant de choses : des fellations ardentes , des cunnilingus brulants , des baisers top départs d ‘une nuit brulante

Cher dompteur , tu as face à toi tu es une dompteuse de lippes , elle doit dompter tes lippes pour avancer dans cette nuit libertine pour que votre horizontalité soit la plus osmose

Son conque a faim de toi certes comme ton phallus désire son conque
Mais avant il faut qu’ elle dompte tes lippes pour avancer a pas de velours sur ton corps qui la désire


La libertine qui est en face de toi a une particularité elle n’ entend pas :elle a besoin de tes lèvres pour te comprendre .
Cette libertine jouira surement comme les autres te fellatra avec passion se cambra avec passion pour une levrette claquée si tu sais t’ y prendre .
Mais n’oublie pas elle aura besoin de la tendresse de tes lèvres pour avancer dans cette relation éphémère car elles seront ses oreilles ……

Cette libertine est l’occurence moi…tu auras surement l’occasion d en rencontrer d autres ..
En ces temps obscures avec ce masque cette situation cela est plus difficile nous sommes face un handicap invisible mais existant.
Je porte au quotidien un badge pour m’aider car malgré mes appareils c’est très dur .
Alors soyez compréhensif…..

les voies impenetrables de la ligature des trompes

smart

Prendre soin de son corps passe plusieurs choses : le sport , une bonne alimentation , une vie stable et je vous en passe .

Mais cela passe aussi par ETRE BIEN DANS SA PEAU ,et moi depuis le 2 mars 2019 , cette peau a ete pas mal chamboulee

Une alerte avc a du change mon moyen de contraception : on m a mis un sterilet pour eviter que la durite explose .Eh oui les hormones ne sont pas comptatibles avec un cerveau comme le mien .

Il faut menager Pepere sauf que celui qu on ne menage pas : c ‘ est moncorps .il ne supporte plus ces cycles irregulieres , une vie intime pertubee.

Bref ,un chaos total que je ne gere plus , parfois je pleure face a ce corps que je ne comprends plus .

Le sterilet ne me convient pas , je le sait , je le ressens au plus profond de moi .En janvier , on a change pour un nouveau sterilet voir ce que cela va donner mais ma decision est prise depuis longtemps : je veux me LIGATURER LES TROMPES .

Ma sage femme est assez vieux jeu la dessus mais je suis passee outre son avis

le 22/02/22 , jai franchi les portes de ce service pour aller au bout de ce choix qui je sais ne sera pas sans consequences( plus d enfant , pas de possibilite de PMA )

Alors , j’ ai la chance d avoir deux filles magnifiques mais à ce jour mon corps ne ressent plus le desir de faire des enfants , il est affabli par cette maltraitance contraceptive , cette alerte avc .Tous les jours , je prends un traitement pour ne pas peter la durite ( comprenez pour ne pas faire l avc )

J aspire a d’ autres choses : etre grand mere un jour , voyager m ‘ peanouir dans mon travail……

je concois que de nombreuses femmes se battent pour etre mere , que je peux choquer par ma decision et jen suis desolee.

Nous sommes 2022 et MON CORPS M APPARTIENS

Mme B.., celle qui realisera cette acte fut d une bienveillance inouie , m ‘ a bien explique ce que mon corps allait subir .

Je suis sortie de ce rendez vous assez chamboulee , je vous l’ avoue car je ne m attendais à trouver autant de bienveillance mais plus des oppositions vu mon age ( j ‘ ai 37 ans )

La machine est lancee, plusiers sentiments se mêlent : jene saurais vous les decrire

je vous donne quelques infos sur cet acte chirugical :

*: il faut avoir au moins 18 ans, et attendre 4 mois (pour réfléchir) entre les 2 principaux rendez-vous.

*Pendant le premier rendez-vous, la gynéco m’a rappelé la loi et m’a tout expliqué : les types de stérilisation (clips, ligature), les risques encourus (anesthésie générale, risque de grossesse extra-utérine, etc.)…

Pour ma part , des clips seront mis , je serais en repos une semaine

A SAVOIR :

« La ligature des trompes est une procédure chirurgicale de stérilisation qui offre une contraception permanente et fiable […]

L’occlusion des trompes est une méthode de régulation permanente des naissances par une chirurgie qui est exécutée sous anesthésie générale et dure de 15 à 20 minutes.

La régulation permanente des naissances par stérilisation ne donne aucune protection contre les maladies sexuellement transmissibles. Elle ne remplace le préservatif que comme moyen contraceptif. « 

*L’opération est une cœlioscopie : la caméra passe par le nombril (5mm de diamètre) et les instruments soit par 2 trous sur les flancs, soit par 3 trous au-dessus du pubis (3mm).

On rentre le matin, on sort le soir, c’est ultra rapide.

 Mesdames votre corps est votre corps et vous devez pouvoir décider .Nul ne doit pouvoir choisir pour vous

Messieurs , pour vous il existe la vasectomie .

Ce choix n affectera aucunement ma libido et j espere m aidera me reconcilier avec ce corps que je ne reconnais plus trop .

Et vous quel est votre contraception?

MERCI POUR LES MESSAGES DE BIENVEILLANCE QUE J AI PU RECEVOIR SUR LA PHOTO QUE J AI PU PUBLIER HIER

A MA FILLE QUI ME TIENT LA MAIN DANS CE PARCOURS